Former des citoyens

La concrétisation des idéaux de la démocratie américaine a nécessité la définition des concepts de « peuple » et de la citoyenneté. Mal articulés dans les documents fondateurs, la clarification de ces aspects a été laissée aux soins des générations futures. Quelle devrait être la diversité de la citoyenneté ? Avons-nous besoin de partager une histoire nationale commune ? Quels sont les droits et les devoirs des citoyens ?

Définir la citoyenneté

Définir la citoyenneté

Les Américains sont fiers d’être une nation d’immigrants. Cependant, il existe une tension permanente entre l’accueil des nouveaux venus et les inquiétudes pour la continuité de l'identité de la nation. Dès les premières années de la République, des lois ont été promulguées et des directives ont été élaborées pour enseigner aux citoyens potentiels l’histoire et les valeurs américaines, ainsi que les droits et les devoirs d’un citoyen.

Encrier de la proclamation d’émancipation

Au cours de l’été 1862, le président Abraham Lincoln est assis à un bureau dans le bureau des télégraphes du ministère de la Guerre et commence à rédiger un ordre présidentiel pour affranchir les esclaves de la Confédération. Même s’il s’agit d’un acte à portée limitée, son impact est révolutionnaire. Avec l’émancipation et l’adoption du treizième amendement abolissant l’esclavage en 1865, plus de quatre millions d’Américains ne sont plus définis juridiquement comme étant la propriété d’une autre personne, et bien que leurs droits vont être farouchement contestés, ils deviennent citoyens des États-Unis.

Quelle devrait être la diversité de la citoyenneté ?

Quelle devrait être la diversité de la citoyenneté ?

Dans une nation créée par l’immigration, aucun sujet n’a été plus débattu que celui de l’identité idéale de la citoyenneté. Une opinion est que le « multiculturalisme » et la préservation des divers patrimoines culturels enrichissent le pays. Certains ont défendu une citoyenneté commune, un « melting pot » dans lequel les immigrants sont assimilés et dont les traditions se transforment en une culture américaine homogène. D’autres ont contesté la diversité en essayant de limiter l’immigration et en excluant certaines races ou ethnies. Ces positions très différentes ont eu un impact très important sur les débats politiques portant sur l’économie, la politique étrangère et d’immigration, ainsi que les programmes d’éducation et de sécurité sociale.

Menorah de Hanoucca associant la statue de la Liberté

Manfred Anson a créé cette lampe de Hanoucca pour célébrer le centenaire de la statue de la Liberté en 1986. Anson, qui avait fui l’Allemagne nazie pendant son adolescence, a retrouvé plus tard des membres de sa famille qui avaient émigré aux États-Unis. Pour cette lampe, Anson a associé une menorah polonaise traditionnelle et des figurines moulées à partir d’un souvenir de la statue de la liberté du 19e siècle.

 

Avons-nous besoin dune identité nationale partagée ?

Suite à l’indépendance, les citoyens de la nouvelle Nation ont cherché à forger leur propre identité et à créer une histoire unique. Ils instaurent des jours fériés comme le Jour de l'Indépendance et, plus tard, le Thanksgiving. Ils relatent également l’histoire de l'Amérique, depuis l’arrivée à Plymouth Rock jusqu’aux Pères de la patrie et la guerre d’indépendance. Ils sont motivés par le désir de préserver cette nouvelle identité, mais aussi par l’envie d’offrir aux futures générations un idéal partagé de la citoyenneté. Un débat toujours valide s’ensuit : s’il fallait définir des croyances communes et une histoire nationale exprimant les valeurs de la Nation, que faudrait-il inclure ?

La grande horloge historique de l’Amérique

D’une conception sophistiquée et possédant une multitude de dispositifs mécaniques, cette horloge spectaculaire du 19e siècle a été créée pour donner vie à l’histoire américaine. Associant le divertissement à l’éducation, les motifs populaires exubérants incluent l’arrivée de Christophe Colomb, une procession de présidents américains de George Washington jusqu’à Benjamin Harrison, ainsi que d’autres images patriotiques.