Des empires en expansion

Jamestown, Québec, Santa Fe: trois berceaux nord-américains

Des empires en expansion

À la fin du XVIIe siècle, la croissance démographique entraîna l’expansion des colonies anglaises, tandis qu’une chasse excessive poussa la Nouvelle-France à revendiquer davantage de territoires pour la traite des fourrures. Quant au Nouveau-Mexique, il subit peu de pressions internes pour s’agrandir. Les trois puissances européennes favorisèrent néanmoins une expansion stratégique visant à freiner les nouvelles alliances et les gains territoriaux de leurs rivaux.

Les Anglais
L’Angleterre établit des colonies largement peuplées tout le long de la côte est. Il ne s’agissait pas de prolongements de la Virginie, mais bien d’entreprises distinctes, certaines poussées par la ferveur religieuse, et d’autres, par des ambitions commerciales. La diversité des religions dans les colonies anglaises favorisa une immigration vigoureuse. Des Français protestants, des huguenots, préférèrent s’installer en Amérique du Nord britannique plutôt qu’en Nouvelle-France catholique.

Cette sculpture en basalte d’un ours provient de Pawtucket, un établissement situé sur les rives de la baie de Cape Cod et appartenant à la confédération wampanoag, qui en comptait une douzaine. Samuel de Champlain se rendit dans la région mais décida de ne pas y installer d’avant-poste français, car la région était déjà très peuplée. Cependant, en 1616-1617, une épidémie décima la population autochtone, et les pèlerins anglais s’y établirent quelques années plus tard.
Peabody Essex Museum, Salem, Massachusetts 

Les Français
Au cours des 100 ans qu’il fallut aux Anglais pour se déployer sur 160 kilomètres à l’intérieur des terres, à partir de Jamestown, les Français étendirent leurs revendications territoriales depuis Québec jusqu’au golfe du Mexique. Poussés par une chasse excessive, les Français débordèrent des terres cultivées de l’étroite vallée du Saint-Laurent pour explorer les vastes territoires de l’intérieur du continent. Ils y établirent un empire visant la négociation et le commerce avec les peuples autochtones, s’appuyant sur une constellation d’avant-postes dispersés, plutôt que sur des établissements français d’envergure. En 1699, par contre, des colons français établirent la Louisiane à l’embouchure du Mississippi afin d’empêcher les autres puissances impériales de contrôler la région.

Les Espagnols
Pendant la majeure partie du XVIIe siècle, le Nouveau-Mexique fut constitué de Santa Fe, et des pueblos et missions de la région de Rio Arriba. El Paso del Norte fut la deuxième ville à charte. Les Espagnols ne créèrent la province du Texas qu’au moment de l’arrivée des Français le long du golfe du Mexique. Des prêtres venus du Mexique parcoururent l’Arizona et le Texas pour y fonder des établissements et des missions comme tampons, afin de protéger les territoires espagnols contre l’avancée des Français. En 1700, le Nouveau-Mexique n’était plus seul sur la frontière nord de la Nouvelle-Espagne.

Cette peinture sur peau illustre la dernière scène de l’expédition de Pedro de Villasur, en 1720. Villasur dirigea un groupe d’Espagnols et de Pueblos contre les peuples des plaines armés par les Français. Au Nebraska, 12 Pueblos et 32 Espagnols périrent dans une attaque surprise.
Photo de Blair Clark, Palace of the Governors, The New Mexico History Museum, Museum of New Mexico, Department of Cultural Affairs